Publié le 25 Juillet 2017

Cela fait déjà un bon moment que ces jolis ouvrages sont achevés. Il fallait juste que je me décide à (prendre le temps de) les poster. 

J'ai choisi ces 2 modèles dans la mine d'inspiration que constitue "Petites pièces et accessoires signés la Droguerie - Tome 2". J'adore ce livre, j'y trouve toujours de belles idées. Et puis, la seule perspective du plaisir de flâner dans la toute petite boutique lilloise pour se procurer le matériel nécessaire donne envie de s'y plonger encore et encore ! 

J'ai choisi un coton gris de La Droguerie, pour l'assortir à 2 jolies robes jaunes (ici et ici). Parce qu'on-est-des-princesses-ou-bien, j'ai ajouté, deci-delà, un fil de lurex doré, Bergère de France et des boutons dorés de la Maison en Tissus.

Et c'est parti pour un Gilet Azay-le-Rideau (avec cette chouette dentelle qui apparaît petit à petit), et puis pour un Kimono Florac. Ces modèles ne présentent pas de difficulté particulière et auraient dus être réalisés sans problème... Sauf que... Sauf que, si tout se déroulait toujours comme prévu, ça ne serait pas drôle... Et voici ma péripétie : comme je l'ai écrit un peu plus haut, j'adore ce livre et donc, je l'ai souvent avec moi. Notamment en voiture (au cas où j'aurais un peu de temps à tuer au feu rouge ! ;) ). Et ce jour-là, en voulant prestement débarrasser mon siège passager, afin de laisser s'installer quelqu'un que j'avais proposé de raccompagner à la Gare, je l'ai fait tomber. Comme ça bêtement. Dans le caniveau, entre un café et un kebab, en plein centre-ville. Inutile de préciser qu'il n'y a pas fait long feu (j'ai mené ma petite enquête). Et moi, j'avais fini le dos du kimono... Mais il me restait encore le devant à faire... J'étais pas bien du tout (bien entendu, j'étais tenue par une échéance bien précise, qui se rapprochait dangereusement, personne pour me dépanner et pas le temps de s'en procurer un nouveau dans l'intervalle). Alors, j'ai envoyé un e-mail désespéré à La Droguerie, en expliquant tout de ma situation... Et j'ai eu l'agréable surprise de recevoir très vite, par retour d'e-mail, les explications pour pouvoir finir à temps le fameux kimono ! Joie !

Bien entendu, à la première occasion, je suis retournée à la Droguerie, à LILLE, j'ai racheté le fameux livre, j'ai tressé des louanges infinies au "service après-vente" qui m'a si gentiment et si rapidement répondu. Je me réjouis aussi de me dire que mon premier exemplaire continue sa vie entre d'autres mains et fait sans doute la joie de quelqu'un d'autre (mon enquête, vous dis-je)...

 

(photo en pied (avant que je ne la découpe et floute) : Crédit @ Cédric_Au Détour d'un Chemin)
(photo en pied (avant que je ne la découpe et floute) : Crédit @ Cédric_Au Détour d'un Chemin)
(photo en pied (avant que je ne la découpe et floute) : Crédit @ Cédric_Au Détour d'un Chemin)
(photo en pied (avant que je ne la découpe et floute) : Crédit @ Cédric_Au Détour d'un Chemin)
(photo en pied (avant que je ne la découpe et floute) : Crédit @ Cédric_Au Détour d'un Chemin)
(photo en pied (avant que je ne la découpe et floute) : Crédit @ Cédric_Au Détour d'un Chemin)

(photo en pied (avant que je ne la découpe et floute) : Crédit @ Cédric_Au Détour d'un Chemin)

Rédigé par Bobine et Compagnie

Publié le 13 Juillet 2017

Petit retour sur les cadeaux offerts cette année aux maîtresses des chouquettes, pour vous livrer mes sources d'inspiration !

Comme chaque année, la bloggeuse Mini Reyve est une mine d'idées ! Je suis partie de ses fameuses illustrations de tablettes de chocolat (que j'avais faites l'année dernière !) et j'en ai décliné une en flex sur des tote bags pliables cousus main.

Là, c'est Karine qui a testé le modèle et nous avait partagé le tuto. Quelle bonne idée ! très simple et très rapide à réaliser et une jolie finition, qui fait son effet. Replié grâce sa petite patte boutonnée (la liberté que j'ai prise par rapport au tuto qui prévoyait une pression), il s'emporte facilement et se dégaine à l'envi pour toutes les petites courses ! Le flex bleu sur le sac à triangle est le flex metallic bleu Hotmark de chez transfer-id. Il se découpe assez bien, s'applique sans problème et fait vraiment un bel effet. Le flex doré sur l'autre sac est le flex Mademoiselle Toga Metal Thermo Or. Très agréable à travailler aussi (peut-être même encore plus que le Hotmark) et au rendu à tomber (j'ai failli les garder pour moi tellement ils me plaisaient comme ça ! ;) ).

J'ai aussi combiné l'idée de cette année proposée par Mini Reyve des petits carnets, pour lesquels j'ai repris la même phrase que sur les sacs, imprimés sur des jolis papiers trouvés dans des magazines.

L'étiquette de bagage est un patron que Mademoiselle S a trouvé dans un de ses livres de couture (elle commence à être bien équipée, la Chouquette !). 

On a complété le "kit" avec des marque-pages, des petites cartes et une boîte de chocolats / carambar super mignonne, selon le tuto proposé par . Mademoiselle S a personnalisé le kit pour sa maîtresse avec les origamis qu'elle affectionne tant en ce moment et L'Asticot n'a pas résisté à la tentation d'ajouter un dessin dans celui de sa maîtresse. Et pour finir, comme chaque année, nous avons glissé un petit pot de miel du jardin de Papy, l'Happy Culteur, décoré d'une étiquette de Mini Reyve !

Et voilà ! Avec tout ça, on espère que ces chouettes enseignantes passeront un bel été et de bonnes vacances bien méritées ! 

Oui, oui, l'école est bien finie !
Oui, oui, l'école est bien finie !
Oui, oui, l'école est bien finie !
Oui, oui, l'école est bien finie !
Oui, oui, l'école est bien finie !
Oui, oui, l'école est bien finie !
Oui, oui, l'école est bien finie !

Rédigé par Bobine et Compagnie

Publié dans #Accessoire

Publié le 11 Juillet 2017

Comme chaque année, avec l'arrivée des vacances scolaires, les activités de la Maison de Quartier s'interrompent, pour laisser la place au centre de loisirs. Pas d'atelier donc pour nous, en juillet / août.

C'est pour nous le moment de renouer avec les tricot-thés !

Pour ce premier samedi des vacances, nous avions prévu de nous retrouver à la bibliothèque des sables, mais c'était sans compter sur les formidables capacités d'organisations des reines des pommes que nous sommes : la BiB des sables n'est ouverte que l'après-midi ! Mais bon, sur la digue, en cette saison, et à plus forte raison, par ce beau temps, il n'est pas très difficile de trouver une sympathique terrasse accueillante ! C'est donc finalement sur la terrasse ensablée du Tchin tchin voisin de la BiB que nous nous sommes installées !

C'est l'été, c'est tricot-thé !
C'est l'été, c'est tricot-thé !
C'est l'été, c'est tricot-thé !
C'est l'été, c'est tricot-thé !