Publié le 27 Juin 2017

Je m'étais déjà cousue une robe Georgina, de République du Chiffon, il y a quelques temps et j'adore sa coupe hyper flatteuse. Elle est pleine de petits détails discrets, mais qui changent tout et la finition est super propre.

Alors, je garde toujours le patron sous le coude. J'en ai déjà refait une, l'année dernière, mais je n'ai pas pris le temps de la prendre en photo, tout ça, tout ça... Bref. 

Je suis tombée sur un tissu.. Comment vous dire ? Le coup de foudre ! Sur l'imprimé d'abord, parce que je l'ai commandé sur Internet. Et à la réception... Encore mieux ! Un tombé souple et assez lourde pour la robe ait une belle tenue. Je l'ai trouvé chez Mondial Tissus.  Le reste des fournitures (fermeture éclair et coton uni bleu clair) vient de la Maison en Tissus voisine.

J'adore vraiment ce modèle. Mon bémol réside dans la couture d'épaule, où je galère un peu (beaucoup) à chaque fois entre les différentes épaisseurs, le passage du biais. Mais c'est le seul passage que je trouve compliqué et c'est sans doute lié à ma technique un peu défaillante.

Voici le résultat :

 

Le retour de Georgina
Le retour de Georgina
Le retour de Georgina
Le retour de Georgina
Le retour de Georgina
Le retour de Georgina

Rédigé par Bobine et Compagnie

Publié le 21 Juin 2017

Mes chouquettes ont déjà des idées bien arrêtées en matière de mode... Alors quand je leur ai montré le modèle de la jupe Picha de la Maison Victor de mars/avril 2017, je n'ai pas suscité un enthousiasme délirant... Mouais bof, une jupe sans volant et qui ne tourne même pas... Ajoutez à cela que l'Asticot rechigne devant le tissu pourtant choisi avec elle et vous comprendrez que je n'ai pas reçu grand soutien dans ce projet... Mais bon, en même temps, ce modèle n'est pas super dur et faut bien dire ce qui est : Je n'ai pas vraiment besoin d'encouragement quand il s'agit d'un tête-à-tête avec ma MàC ! 

Finalement, un modèle très simple à réaliser, avec quand même de jolies finissions : Des poches toujours utiles (!) et ce petit noeud-noeud sur le devant qui donne un peu de peps à l'ensemble. J'ai aussi choisi des fermetures éclair contrastantes à l'arrière. L'ensemble des fournitures vient de la Maison en Tissus.

Je trouve le résultat vraiment chouette... Et je ne suis pas la seule ! "Wouah ! Maman ! T'as fait exprès de faire une jupe longue ?" et finalement, elles l'adorent, leur jupe !

Seul micro bémol : en vérifiant les ceintures sur mes modèles, j'ai craint un moment que ça ne soit un peu juste... Et puis en fait, non, pas du tout ! Au contraire : comme, du coup, j'ai joué sur mes marges de couture pour agrandir un peu la taille, la jupette est finalement un peu large pour l'Asticot... Mais bon, elle va encore grandir, hein ! 

Les frangines !
Les frangines !
Les frangines !
Les frangines !

Rédigé par Bobine et Compagnie

Publié dans #Enfant, #Bas

Publié le 12 Juin 2017

Bonjour à tous

Que peut-il bien se passer un 10 juin, de bon matin, pour nous faire couvrir la place de décorations qui détonnent dans un paysage bien urbain ? Et qui sommes nous pour oser pareille fantaisie ?

Nous,  c’est l’association Bobine et Compagnie, que j’ai la chance de représenter depuis peu. Nous sommes un collectif de passionnées des arts du fil : tricot, couture, crochet, tricotin, tout y passe. Certaines adorent tester de  nouvelles approche du fils, pendant que d’autres ont choisi leur domaine de prédilection et s’y perfectionnent avec plaisir. 

Notre objectif à toutes au sein de l’association c’est le plaisir de faire ensemble des activités qui sont plutôt solitaires, de partager nos coups de cœurs, nos dernières trouvailles, mais aussi se donner des coups de mains. Il y a toujours quelqu’un pour résoudre le problème de l’une, pendant qu’une autre montre une nouvelle méthode, pendant que d’autres papotent en montant des mailles et que les dernières râlent ou s’extasient devant leur machine à coudre ou leur diagramme de tricot.

Mais alors me direz vous, pourquoi sortir de derrière nos machines et couvrir les arbres de leur plus beaux bas de laine, un 10 juin qui plus est !?

On habite à Dunkerque certes, mais il n’y a pas que ça !

Le 10 juin est la journée mondiale du tricot, rien de moins. Derrière nos machines à coudre et nos aiguilles, nos cerveaux turbinent. Et si on dépoussiérait l’image du tricot, pour le faire sortir de nos tiroirs et rajeunir cette pratique. 

Pour cela, selon nous, rien de mieux que le yarn bombing, en français tricot graffiti ou tricot urbain. Nous n’en sommes pas à notre coup d’essai, certains se souviennent peut-être de l’écharpe portée par notre cher Jean Bart à l’occasion de dunkerque capitale régionale de la culture, quelques arbres à différents coins de la ville ont déjà eu l’occasion de se revêtir d’habits de lumière grâce à nous lors de portes ouverte d’atelier d’artiste ou de fête de quartiers.

Nous n’avions pas fêté l’année dernière cette journée. Mais l’envie de faire à nouveau parler de nous autour d’un projet commun commençait à nous travailler. 

A la fête de Noël de la Maison de Quartier de Rosendael, nous animions un atelier de pompons. C’est alors que les astres du tricot se sont alignés : M. Montagne passant par là et montrant de l’intérêt pour notre association, nous pousse à monter un dossier de subvention afin de réaliser un projet qui animerait le quartier. Nos aiguilles n’ont fait qu’un tour, la journée mondiale du tricot serait parfaite pour cela, le timing est tout juste. De fil en aiguilles nous voilà, de réunion de bobinettes en tricot thé à aligner des mailles sur notre compteur.

Nous avons pris beaucoup de plaisir à réaliser cette œuvre urbaine.

Nous espérons maintenant qu’elle ravira les Dunkerquois, les questionnera et même, peut être, leur donnera envie de pousser les portes de la Maison de Quartier afin de partager des moments aiguillés avec nous ! 

Nous tenons à remercier M. Montagne et toute l’équipe de la mairie de Rosendael de nous avoir donnés des ailes, et de la laine.

Et merci à tout ceux qui de près ou de loin nous ont aidés dans l’aboutissement de ce projet.

Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017
Samedi 10 Juin 2017

Rédigé par Bobine et Compagnie

Publié le 6 Juin 2017

Vous vous souvenez peut-être que, pour une occasion spéciale, Léo l'Asticot avait revêtu une jolie Roma... ll fallait bien que Mademoiselle soit élégante aussi ce jour-là (et un autre aussi d'ailleurs !). Nous avons choisi de les assortir dans le choix du tissu (ce sera la sublime viscose modal jaune et blanche, Summer Swoon d'Atelier Brunette), mais de choisir pour chacune, un modèle adapté à son âge et à ses goûts.

Mademoiselle S a jeté son dévolu sur la mini-Adèle de République du Chiffon.

Alors.. Je ne vous cache pas que les petits pétales aux épaules (qui font tout son charme) m'ont arraché quelques soupirs (voire quelques jurons...) : j'ai trouvé la reproduction, le découpage et la préparation de ses fameux pétales hyper fastidieuse !! Pas compliqué, non. Mais qu'est-ce que c'est long (surtout quand on est aussi peu rapide (euphémisme !) que moi !) !! 

Au final, ça valait la peine ! Comme d'habitude chez République du Chiffon, les explications sont claires et les finitions jolies. Je trouve la ligne élégante et moderne... et ma poulette, tellement belle !!

Celle qui avait aussi besoin d'une robe...
Celle qui avait aussi besoin d'une robe...
Celle qui avait aussi besoin d'une robe...
Celle qui avait aussi besoin d'une robe...
Celle qui avait aussi besoin d'une robe...
Celle qui avait aussi besoin d'une robe...
Celle qui avait aussi besoin d'une robe...

Rédigé par Bobine et Compagnie